Jump to content

Bienvenue sur le site du Clan des Officiers !

Guest Image

Si vous appréciez le contenu de notre site nous vous invitons à vous inscrire. Vous pourrez ainsi participer aux nombreuses discussions de notre forum. Pour échanger avec plus de 2000 passionnés de jeux sur thème de seconde guerre mondiale quelques secondes suffisent !

La page d'inscription est disponible ici.

Après votre inscription il est vivement recommandé de poster un message de présentation dans le forum des nouveaux arrivants. Cela nous permets de connaître le profil des personnes qui nous rejoignent. Une présentation de qualité, sur le fond comme sur la forme, est indispensable si vous souhaitez accéder à notre serveur audio, lieu de rencontre de nombreux joueurs francophones pour nos parties en réseau. Ce premier contact par écrit est aussi nécessaire si vous souhaitez rédiger d'autres messages.
 
Lors de votre inscription, le choix de votre pseudo et de votre image de profil (avatar) doivent être conformes à notre charte sous peine de suppression immédiate. Il est notamment interdit d'utiliser des pseudos ou des images de profil (avatars) de soldats d'un pays de l'Axe.
 
Ce message et les bannières publicitaires n'apparaissent plus pour les inscrits.


Sign in to follow this  
Major421

Panzer au service de l'armée rouge.

Recommended Posts

Mis à jour le 03/01/2013

Bonjour à tous,
Aujourd'hui je vous présente un article que j'ai écris il y a quelques temps déjà sur les Panzer Allemand remis en service pour la Russie.

Source :

Panzer sous l'étoile rouge Steel Masters N°8
http://wio.ru
http://www.battlefield.ru
http://www.history-simulations.net

................................


L'utilisation de chars capturés aux Allemands par des unités de l'armée rouge commence dés les premiers jours de la deuxième guerremondiale. Plusieurs témoignages rapportent des actions de type "commando" en attaque de nuit sur différent village avec comme matériel des char capturés, la 34e division blindée du 8e corps mécanisé a entres autres participé à ce genre d'opération. Ce genre d'opération était plutôt concluante bien que très risqué car les véhicules n'était pas repeint et les insignes inchangés la plupart peignaient juste une étoile rouge à l'arrière de la tourelle mais de nuit son utilité est quasi-nul à cause du maigre champ de vision ...

Mais il est tout de même très intéressant de rapporter quelques faits concernant l'utilisation de matériel ennemi capturé :

Au cours de la contre-attaque du front Occidental, menée par le 7e corps mécanisé, le 7 Juillet 1941, le mécanicien Riazanov (18e D.Blindé) dans la région de Kotsa, pénétra avec son char T-26, dans les lignes arrières de l'ennemi, où il livra bataille pendant prés de 24 heures. Puis il retourna dans ses lignes, ramenant avec lui deux T-26 ainsi qu'un char allemand PzKpfw II au canon endommagé capturé durant l'engagement.

Le 5 Août 1941, pendant les combats aux approches de Leningrad, le régiment de chars du LBTKUS (Cours de perfectionnement pour le commandement des blindées de Leningrad) s'est emparé de "deux chars de fabrication Skoda" qui avaient sauté sur des mines anti-char n'endommageant que le train de roulement, le char put être réparé et servir à nouveaux avec ses nouveaux propriétaires.

Pendant la défense d'Odessa, des unités de la Marine ont aussi capturé quelques blindés. C'est ainsi que le 13 Aoùt 1941, "12 Chars ennemis furent endommagés et trois d'entre eux emmenés à l'arrière pour y être réparés". Quelques jours plus tard, le 15 Août, des unités de la 25e division de fusiliers s'emparèrent de "trois chenillettes en bon état (il s'agit apparemment de chars légers Roumains R1) et d'un Panzer III.

Pendant les premiers mois de la guerre, les forces russes utilisèrent non seulement des chars, mais aussi des automoteurs pris aux allemand. Ainsi, pendant la défense de Kiev, en août 1941, deux Stug III en bon état furent capturés. Le premier fut envoyé à Moscou pour y être examiné, et l'autre, après avoir été "exhibé" en ville, fut doté d'un équipage soviétique et envoyé au front.

En Septembre 1941, lors de la bataille de Smolensk,l'équipage du char du sous-lieutenant S.Klimov, commandant un peloton de trois Stug III, accomplit une action particulièrement audacieuse sur les arrières de l'ennemi, ce qui lui valut d'être proposé pour la distinction de l’ordre de l'étoile rouge. Le 2 Décembre de cet hiver là, Klimov périt dans le district de Goriatchevo, lors d'un duel avec une batterie antichar allemande.

A partir du printemps 1942, l'usage par l'armée rouge, de matériel de prise ennemi devient de plus en plus important,car lorsque les combats cessent définitivement autour de Moscou, des centaines de véhicules, de chars et de canons automoteurs allemands sont capturés. un journaliste américain, Larry Lazar envoyé à Moscou a laissé un intéressant témoignage des ces dramatiques évènements. En décembre 1941, il se rend auprès des troupes de la 20e armée du général Vlassov, qui attaquent prés de Moscou:

"Encore quelques Kilomètres à travers la forêt enneigée, et nous voici dans un petit village au nom insolite "Pogorielo é Goroditché" ou vestiges brûlés (d'une ville). Il est surprenant que ce village, avec un tel nom, compte parmi les quelques lieux épargnés par les Allemands. le ramassage des trophées battait son plein: Les soldats fouillaient les cours, les granges et les greniers, et amassaient sur la place du village fusils et mitraillettes. les Allemands avaient quitté le village quelques heures plus tôt, et un soldat soviétique, radieux, chevauchait dans la neige une moto allemande. Comme je lui demandais pourquoi sa moto rugissait si fort, il rétorqua gaiement: C'est la technique allemande. ils pensent ainsi nous effrayer. Plus loin,trois soldats démontaient le moteur d'un énorme blindé allemand. Ils travaillaient avec une habilité impressionnante, malgré le froid mordant. En les observant, je les entendais jurer lorsqu'une clef a molette glissait sur un écrou gelé. Je m'attendais a voir de braves paysans exécuter des tâches de routine. Mais ces gens me rappelaient des mécaniciens de garage américains: aussi habiles et prompts à jurer, ils maudissaient ce travail ingrat. Il était évident qu'ils souffraient du froid, tout autant que les Allemands qui retraitaient à quelques kilomètres à peine. j'ai alors pensé: ce sont des gens qui constituent l'ossature de l'armée rouge, des gars forts,musclés, qui aiment leur commandant et sont prêts à se lancer au combat à sont appel, et qui respectent les spécialistes au fait de la technique. car la technique allemande suscitait chez eux une curiosité sans bornes. Ils fouillaient de fond en comble les chars et les blindés allemands, comme des gamins chercheurs de trésors".

Une partie des véhicules pris a l'ennemi, après réparation, étaient transférés dans des usines de Moscou. Par exemple, la 5e armée du Front Occidental, a envoyé à elle seule, entre Décembre 1941 et le 10 Avril 1942, 411 engins pris a l'ennemi pour réparations (13 chars moyens, 12 chars légers, 3 véhicules blindés, 24 tracteurs, 2 véhicules de transport blindés, 2 automoteurs, 196 camion, 116 véhicules légers, 43 motos.
Et dans le même temps, les forces armées amassaient dans les SPAM (Centre de collecte des véhicules de endommagés) 741 trophées: 33 chars moyen, 26 chars légers, 3 véhicules blindés, 17 tracteurs, 2 véhicules de transport blindés, 6 automoteurs, 462 camions, 140 véhicules légers, 52 motos, auxquels s'ajoutèrent 38 chars de combat (2 PzKpfw I, 8 PzKpfw II, 19 PzKpfw III, 1 PzKpfw IV, 1 Tch K D (38t.). 7 Stug III, enregistrés sur les différents théâtres d'opérations. Durant les mois d'Avril et mai 1942, une grande partie de ces matériels furent ramenés vers l'arrière.

Dans le but de faciliter la collecte des prises de guerre, la direction des blindés de l'Armée Rouge crée, dés la fin de 1941, un service de transfert et de regroupement des prises de guerre, et le 23 Mars 1942, parait un prikaz sur l'accélération des opérations d'évacuation des engins blindés soviétiques ou du matériel pris a l'ennemi.

Certains char capturé comme le Stug III ou le panzer III subirent des modifications intéressante car en recoupant la caisse en aménageant mieux le poste de combat il était possible de mettre en place un canon de 76.2mm F-34 ou de 76.2mm ZIS-5 plus facile en terme de ravitaillement et d'entretien. Ces panzers ainsi modifié se nommait les SU-76i qui reste tout de même très reconnaissable grâce au chassie du char, il est intéressant de noter que malgré le travail au chalumeau la tourelle d'observation n'a pas bougé.

Image IPB


Le char ainsi modifié pesait 22tonnes et plus de 200 chars de ce type furent construit en incluant 20 char de commandement.

A savoir que la plupart des char capturés sous leur configuration d'origine était utilisé jusqu’à épuisement de leur munitions ou de leur essence avant d'être réarmé avec du matériel Russe tel que des canon de 45mm ou de 76mm.

Ce fut le cas ou en fin d'année 1942 de gros problème de réapprovisionnement pour le canon de 37mm des chars PzKpfw 38(t) ainsi que de char Français tel que les Hotchkiss apparurent ne laissant d'autres choix aux ingénieurs Russe que de les réarmer avec le canon de 45mm 20K modèle 1932-1934 l'espace exigu du compartiment de combat empêchant l'emport du puissant 76mm de l'époque.
Ça a été le cas pour le Panzer III ou la tentative de remplacer le canon de 37mm se soldèrent par un échec en effet le 45mm 20K se trouvait être plus haut que le 37mm d'usine et ne pouvait donc rentrer en tourelle.

Parmi les modifications faites sur des engins Allemand ou Tchèque répertorié par les usines du NVK (Commissariat du Peuple à l'Armement) entre fin 1941 et mi-1944 se trouves ces versions :

- ZIS57. Canon antichar ZIS-2 de 57mm à haute vélocité sur châssis de Panzer 38 (t) conçu à l'usine de Gorki (usine N°92)

- Canon de 76mm sur châssis de Panzer II modification aussi rapporté sur le Marder III à l'usine N°13.

- Canon antiaérien/antichar de 85mm Modèle début de guerre 1939 sur châssis de Panzer IV usine N°8 et 9

- SU-122G Obusier de 122mm du modèle 1930 sur châssis de char Panzer II modification rapporté sur les canons automoteur Wespe usine inconnu.

-SG-152 obusier de 152mm D-1 sur châssis de Panzer IV usine inconnu.

- R-35 (f) basé sur le châssis du R-35 ajout d'un mitrailleuse coaxiale et d'un lance-flamme en tourelle. Usine N°222 de Lioubertsky.

- K1.Pz.Bfwg suppression de tout l'équipement radio à l'intérieur et remplacement par un canon ChVAK de 20mm usine inconnu

Le meilleur char capturé par les Russe et qui permettait une meilleure conversion du blindés à leur manière entre 1941 et 1942 était le Panzer 38 (t) car il était doté d'un moteur simple et fiable et de mécanismes de transmissions moins compliqué que ceux installés sur les Panzer II ou III.

Voici quelques photos montrant le matériel Allemand sous "l'étoile rouge".

Convoi de Panzer 38 (t) flambant neuf à remarqué la DP-28 anti-aérienne monté sur la tourelle.
Image IPB

Un convoi entier de Panzer III et de Stug III remis au gout du jour par leurs nouveaux propriétaires. les marquages sont inchangés il est donc possible que le convoi partent pour une mission de type "commando".
Image IPB

Char Panzer III en 1942 nomination de combat "T-3" pour les russes.
Image IPB

Marder III remis en service pour l'armée rouge 1943
Image IPB

Mais l'utilisation des char Allemand se poursuivie bien après 1942 si bien que dès le 5 Aout 1943 les documents Soviétique de l'époque font mention de l'utilisation d'un char de type Panther (dénomination T-5 pour les russes) lors de l'attaque sur Bielgorod.

Dès l'Automne 1943 un autre char Panther est rapporté en service par le 59ème régiments de blindé plusieurs témoignages affirment que le char fut la cible prioritaire de l'artillerie Allemande. Il est à noter que les équipages Russe adorait le Panther pour la capacité balistique du canon de 7.5cm KwK42 qui leurs permettaient de mettre hors combat les char Allemand à une distance ou les canons Russe se révélaient moins précis ou incapable de toucher à cette distance.

Les Rapport de combat et témoignage furent tellement bon à propos du char Panther qu'en Janvier 1944 apparait une directive de la GBTU-KA (direction générale des blindés de l'armée rouge) pour la fourniture de char Panther à des unités spéciales afin de les évaluer en situation. A la même poque sort un manuel d'utilisation pour char T-5 (Panther) mais il est évident que d’acclimater le char Panther pour l'armée rouge est impossible.
Le 13 Septembre 1944 parait un rapport du général D.Deliouchenko commandant de la 4ème armée blindée adressé à la GBTU-KA expliquant qu'il est complétement irrationnel d'employer des unités indépendantes de chars lourds composé de Panther en effet, le char Panther est très capricieux de par son infrastructure, le moteur n'est pas assez fiable et les pièces de rechanges se font rare il est donc impossible d'assurer convenablement les révisions.
En outre l'armée connait de gros problème quant au ravitaillement du char car les munitions de PAK 40 standard ne conviennent pas au canon de 7.5cm du Panther.
Le général D.Deliouchenko estime que pour des opération offensive de grande envergures le Panzer IV ausf.H est plus adaptés à la situation car plus fiable et d'un entretien plus facile il se trouve aussi être le blindés le plus courant de l'armée Allemande et donc les munitions et pièces de rechanges sont plus courantes que celle du Panther.

Les panther de prise seront utilisé par l'armée rouge jusqu’à la fin de la guerre toujours en petit nombre si bien qu'en Mars 1945 lorsque le 991ème régiments d'automoteur repousse les assauts Allemand sur le lac Balaton il dispose de 16 SU76 et de 3 panther.

3 char panther capturé et remis au gout du jour, la caisse a gardé son camouflage 3 tons mais la tourelle est peinte en verte avec une étoile blanche. Photo prise en Aout 1944 près de Varsovie.
Image IPB

Un autre char Panther ayant conservé son camouflage d'origine
Image IPB


Le tigre I fut aussi réutilisé par les Russe mais de par son manque de fiabilité et de sa consommation excessive de carburant il ne seront utilisé qu'en très petits nombres. La première unité Soviétique à se servir de char Tigre I est la 28ème brigade blindée de la garde. Lors de l'attaque du 507ème bataillon Allemand aux environs du village de Siniavka un des chars tigre s'embourbe dans un trous d'obus et l'équipage l'abandonne ... Intacte, les hommes de la 28ème parviennent à le faire sortir de la et le commandement de par l’effectif réduit de ses blindés ( 7 T-34, 5 T-70, et un seul SU-122) décide de l'employer au combat. Le char livra son premier combat le 6 Janvier 1944 aux alentours du village de Siniavka ou la 28ème lors de cette opération réussie a capturer un autre char Tigre. Les deux chars combattirent une nouvelle fois avec succès lors de l’opération Bagration.

A savoir que la plupart des tigre ne partèrent pas au front de par leur manque de fiabilité et des munitions manquantes, en faite la plupart se retrouvèrent dans des compagnies de formation pour char capturé.

La plupart des documents de l'époque prouvent que l'utilisation de char capturé par l'armée rouge était moins grande fin 44 début 45 qu'en 1941-1943 ceci est surtout du au fait que l'armée rouge ne prend un pied déterminant en terme de production juste après Kursk et se confirme en 1944 et que la plupart de leur char sont capable de rivaliser avec leurs homologues Allemand.

Mais certaines unité utilisèrent tout de même les char de capture jusqu’à la fin de la guerre se fut le cas du capitaine de la garde M.Panine qui combattue avec un Stug40 de Mars 1943 jusqu'à la fin de la guerre il rapporte que la plupart du temps les chars de prise était repeint mais devait tout de même garder un semblant de camouflage Allemand c'était une technique risqué car certains durent subir les conséquence de la part de leurs alliés ...

Char automoteur Stug III de la 5ème brigade blindée de la garde. photo prise en Septembre 1944.
Image IPB

Mais il n'y a pas que les blindés qui furent réutilisé par l'armée rouge à partir du Printemps 1942 une directive est lancé pour réparer les véhicules blindés Allemand.

Ce fut une bonne manière de combler le manque de véhicule de transport blindés ou de reconnaissance lors de cette période. En exemple le 10 juillet 1943 on dénombre dans le 18ème corps blindé de la 5ème armée de la garde 17 véhicules légers et 154 camion de transport, cette armée étaient constituées à 80% de véhicules de la firme Krupp, Maybach, Famo et Kraus-Mattei.

Mais à partir de d'Aout 1943 les réparation de matériel de capture n'est plus une priorité à cause des véhicules du lend-lease arrivant de plus en plus nombreux mais la maintenance des véhicules de capture restait toujours assuré par des dépôts ou des ateliers du front.

Vers la fin de la guerre les véhicules de capture prenait une part importante dans l'effectif Soviétique si bien que dans certaines unités elle représentaient 30 à 40%, la plupart de ces véhicules furent appréciés car marchaient au diesel et comme la plupart des véhicules Russe pouvaient fonctionner au gazole ce qui par ravitaillement, facilitait grandement les choses, ils étaient aussi robuste et facile entretenir car les pièces de rechanges ne manquaient pas.

Les russes se servirent des véhicules de capture jusqu’à la fin de la guerre on dénombre en Mai 1945 664 500 véhicules dont 58,1% étaient de fabrication Russe. 32,8% fournis dans le cadre du lend-lease et 9,1 % de véhicule capturés soit plus de 60 000 véhicules qui reste un chiffre impressionnant !

Véhicules semi-chenillé Sdkfz.10/5 antiaérien 1942
Image IPB

Véhicules semi-chenillé SdKfz.251/21 avec triple affut de 20mm 1944
Image IPB

Batterie de char Hummel capturé 1945
Image IPB

SdKfz 251 tractant un canon ZIS région de Oryol Juin 1943
Image IPB

Sd.Kfz.251 Ausf. C-8 photo prise en 1944
Image IPB

Convoi de blindés Wespe, Marder, Sdkfz capturé intéressant de noter que ce sont les tankistes Allemand qui conduisent les chars.
Image IPB

SDKFZ 251/22 avec canon pak40 capturé par les Soviétique le camouflage est conservé il y a juste une petite étoile rouge apposée sur le flanc du véhicule.
Image IPB

Image IPB

Une moto qui a du voir du pays car il s'agit d'une moto Française AX 2RM.

Image IPB

Une photo sympa montrant des soldats s'amusant avec leur nouvelle découverte, il s'agit d'un Kettenkrad Allemand.

Image IPB

Prise en 1944, Kubel de commandement.

Image IPB


Merci de m'avoir lu




Arthur

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut Major,Très intéressant tout ça, mais sur certaine comme le "half-track" je pense qu'ils ont était capturé à la fin de la guerre si tu vois ce que je veux dire ! Sinon pour les soviétique avoir de tel bijoux ce dû être une aubaine !Merci pour le partage :rofl:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Très bel et intéressant article, et merci pour ces infos Major421. Cet article est il destiné à la publication dans une revue spécialisée?

Merci pour vos commentaires ;) Il n'est pas destiné à une publication, j'écris quelques article parfois mais uniquement sur les blindés car je suis un grand passionné de ces machines ^_^Pour le prochain je pense faire le même thème mais du coté Allemand.Je n'ai pas de date précise c'est suivant l'humeur et mes disponibilités car mine de rien ça prend pas mal de temps :rofl: Mais le plus important est aussi d'y prendre du plaisir et je dois avouer que je me suis bien éclaté à écrire cet article."mais sur certaine comme le "half-track" je pense qu'ils ont était capturé à la fin de la guerre si tu vois ce que je veux dire !"Les photos sont toutes légendées, Les russes appréciaient le SdKfz car il ne disposaient pas de transport de troupe à proprement parlé ...Pour les russes, le panther était une aubaine mais les allemands était tout aussi heureux de capturer du T34/85 ou du SU-100 (voir les KV-1 et T34/76 en 41-42), qui était un matériel bon et increvable ^_^

Share this post


Link to post
Share on other sites

Très intéressant ton documentaire Major. On pourrait faire des petites modifs sur SF1942. Je pense notamment au Su-76i. ;) Merci camarade ^_^

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci pour vos commentaire et oui je pense qu’une petite mission en SU-76i sur SF serait une très bonne chose ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bonjour,Je remonte le sujet car je viens de le remanier en ajoutant quelques nouvelles infos et photos, je ne me suis rendu compte que maintenant que les photos hébergés sur un ancien site n'était plus visible ...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.
Note: Your post will require moderator approval before it will be visible.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

×
×
  • Create New...