Jump to content

Découvrez, dans notre nouveau forum, la simulation militaire ultra réaliste développée par WarfareSims.

header.jpg?t=1579251725

Testez vos connaissances de "grognard des jeux historiques et tactiques" sur Steel Panthers, Combat Mission et Close Combat dans notre jeu/quiz et participez à notre sondage/débat sur les meilleurs séries de jeux tactiques WWII.

Toutes les informations ici.

181313750.thumb.jpg.df5b740cbf27b1b95305

Bienvenue sur le site du Clan des Officiers !

Guest Image

Si vous appréciez le contenu de notre site nous vous invitons à vous inscrire. Vous pourrez ainsi participer aux nombreuses discussions de notre forum. Pour échanger avec plus de 2000 passionnés de jeux sur thème de seconde guerre mondiale quelques secondes suffisent !

La page d'inscription est disponible ici.

Après votre inscription il est vivement recommandé de poster un message de présentation dans le forum des nouveaux arrivants. Cela nous permets de connaître le profil des personnes qui nous rejoignent. Une présentation de qualité, sur le fond comme sur la forme, est indispensable si vous souhaitez accéder à notre serveur audio, lieu de rencontre de nombreux joueurs francophones pour nos parties en réseau. Ce premier contact par écrit est aussi nécessaire si vous souhaitez rédiger d'autres messages.
 
Lors de votre inscription, le choix de votre pseudo et de votre image de profil (avatar) doivent être conformes à notre charte sous peine de suppression immédiate. Il est notamment interdit d'utiliser des pseudos ou des images de profil (avatars) de soldats d'un pays de l'Axe.
 
Ce message et les bannières publicitaires n'apparaissent plus pour les inscrits.


Carlos

Combat Mission: Black Sea

Recommended Posts

Image IPB
Lorsqu'un développeur commence à causer d'un jeu en développement sur le thème "Un conflit moderne fictif en Ukraine entre les Forces de l'OTAN et celles de la Russie", on ne peut guère s'empêcher de penser au ballet d'un vautour ou d'une hyène qui attendrait un coup médiatique opportun.
Ce thème est pourtant celui arrêté depuis plusieurs années par Battlefront pour le prochain titre (après Red Thunder sur le front de l'est en 1944) de sa série Combat Mission : "Combat Mission: Black Sea", prévu pour sortir à la fin du printemps 2014.
Bref, il y a bien dans l'actualité de Combat Mission une sorte de coïncidence plutôt trouble avec des faits réels plutôt sinistres.
Suffisamment pour que Battlefront, développeur du titre, tienne à mettre les choses au point:
"Lorsqu'un conflit éclate quelque part dans le Monde, il s'avère que la plupart des gens réagissent à la nouvelle avec surprise, voire même avec stupéfaction. Toutefois, il y en a aussi d'autres qui n'en sont pas le moins du monde étonnés. Ceux-là disposent-ils d'une boule de Cristal ou d'un don de Double-Vue ? Évidemment que non. L'explication est beaucoup plus simple que ça…ils ont simplement été attentifs. Pas seulement attentifs aux nouvelles du jour, mais plus profondément aux soubresauts de l'Histoire. Quoiqu'il soit impossible, même aux historiens les plus rigoureux et perspicaces, de prédire avec l'avenir avec précision, ces derniers sont pourtant souvent assez proche de la vérité. A minima, ils sont beaucoup moins surpris que le commun des mortels lorsque quelque chose tourne au vinaigre.
Depuis que Battlefront s'est lancé dans le développement de Wargames, nous nous sommes fait une priorité de comprendre la genèse des conflits que nous représentions. Lorsqu'il s'agit de conflits situés dans un futur proche, il nous est nécessaire d'aller encore plus loin en tentant de conjecturer ce qui pourrait se produire. En 2005, nous avons commencé à travailler sur notre premier Wargame moderne basé sur l'hypothèse d'un conflit en Syrie. D'aucuns estimaient qu'il était peu probable puisque l'Iran jouait le rôle de l'épouvantail de service. Bien que la « prédiction » de Shock Force ne ce soit pas révélée tout à fait exacte, c'était l'hypothèse la plus plausible à laquelle nous raccrocher au moment de la sortie du jeu. C'est indubitablement le genre de situation pour laquelle on est satisfait de se tromper, mais nous n'avions malheureusement pas complètement tort (puisque, malgré tout, une guerre a bien éclaté en Syrie).
Suite au succès du Shock Force, nos clients nous ont logiquement questionné sur ce que nous leurs réservions. En 2009, nous avons révélé qu'un conflit entre la Russie et l'OTAN en Ukraine servirait de toile de fond à notre prochain titre moderne, dont la sortie interviendrait après un détour par la Seconde Guerre Mondiale. A partir de 2012, nous avons débuté le travail d'esquisse et commencé à brosser un TO&E pour le jeu. Le tout est inclus à l'intérieur d'un livret de 18 pages détaillant le contexte de cette guerre imaginaire, qui fût finalisé fin 2013 (c'est à dire avant les manifestations de Kiev). Ce sujet [sur le forum de Battlefront] est destiné à permettre la discussion sur l'état actuel du jeu, et sur la façon dont nous allons poursuivre son développement dans cette période de grande incertitude.
Normalement, nous ne dévoilons pas ce genre d'information en amont de la présentation proprement dite du jeu. Mais dans ce cas précis, nous faisons exception à cause des événements actuels qui se déroulent en Ukraine. Il nous apparaît primordial de démontrer à nos clients, tout comme à ceux qui ne le sont pas, que nous ne sautons pas sur l'opportunité de travailler sur un jeu qui capitalise sur le malheur des autres. En réalité, l'essentiel du jeu est déjà fait et il est prévu de débuter la phase de test dès ces prochaines semaines pour une sortie à la fin du printemps. D'ici là, nous espérons que la situation en Ukraine se sera résolue pacifiquement. Croyez-nous quand nous prétendons ne pas souhaiter que notre jeu devienne tristement d'actualité."
Battlefront.com - Le 6 mars 2014
Et je vous file en Bundle la traduction du Synopsis imaginé par Battlefront pour servir de contexte à Black Sea.
Synopsis d'une escalade vers la Guerre
Ce qui suit décrit le contexte général de notre jeu. Il était supposé être un travail de pure fiction destiné à servir de « toile de fond » à un conflit terrestre en Ukraine, entre les forces Ukrainiennes alliées à celles de l'OTAN d'un côté, et de l'autre les forces Russes. Même si tout notre travail prospectif est basé sur les conditions réelles, nous avons convenu des arrangements avec le contexte global de manière à exclure la possibilité d'une résolution non militaire de la crise. Il serait plaisant d'imaginer un Wargame hypothétique où personne ne serait blessé, mais vraiment pas dans dans intérêt du jeu que ça se passe comme ça.
Une partie de ce que nous avons écrit est effectivement devenu réalité sous une forme ou sous une autre. Il ne m'est pas possible d'exprimer à quel point nous espérons que dans les prochaines jours, semaines, mois ou années, tout le reste nous donnera tort. Nous souhaitons au peuple d'Ukraine le meilleur, indépendamment des affiliations ethniques, religieuses ,ou politiques des uns et des autres. Vous méritez de vivre en paix.
Ce qui suit est le scénario général tel qu'il a été rédigé fin 2013 :
Prélude à la guerre
Puisque les contentieux persistent entre l'Ukraine et la Russie à propos des accords sur le commerce, le prix de l'énergie et le libre-échange que la première a passé avec l'Union Européenne, le gouvernement ukrainien et le sentiment populaire du pays commencent à incliner vers l'Ouest. Ce mouvement culmine en 2015 lorsque se forme une coalition de partis favorables au rapprochement avec l'Union Européenne, et que son leader remporte l'élection présidentielle ukrainienne.
Le nouveau gouvernement ukrainien met en œuvre trois actions qui refroidissent considérablement les relations Russo-Ukrainiennes.
1- Dénonciation des accords controversés de Kharkov signés en 2012, qui prorogeaient le bail russe à Sébastopol de mai 2017 à 2042.
2- L'Ukraine exige qu'à la date du 28 mai 2017, l'armée russe ait quitté la base militaire située à Sébastopol.
3- L'Ukraine annonce son projet d'intégrer l'Union Européenne et l'OTAN aussitôt que possible.
l'escalade russe
La Russie dénonce avec fermeté les actions du gouvernement Ukrainien, déclarant que l'annulation des accords concernant le casernement de Sébastopol est illégale, que l'adhésion de l'Ukraine à l'OTAN représenterait une menace directe pour la sécurité nationale de la Russie, et que l'intégration de l'Ukraine à l'Union Européenne serait susceptible de plonger toute la région dans le chaos.
La Russie fustige l'OTAN pour sa politique agressive qui vise à étendre sa zone d'influence aux frontières de la Russie et déclare que si l'Ukraine venait à adhérer à l'OTAN ou l'UE, la Russie considérerait le traité définissant les frontières Russo-Ukrainiennes comme caduc. La Russie insiste en outre sur le fait qu'elle prête à prendre toutes les dispositions nécessaires pour assurer la sécurité des Russes qui vivent en Ukraine.
La Russie accentue la pression économique qu'elle exerce sur le gouvernement ukrainien afin de le convaincre de faire machine-arrière. Elle agit en ce sens par le biais d'un certain nombre de décisions commerciales abusives, en particulier en haussant le prix du gaz naturel durant les hivers 2015-2016 et 2016-2017. L'action est associée à l'encouragement d'un sentiment anti-ukrainien et anti-occidental auprès des populations d'ethnie russe, de la région du Donbass et de la Crimée.
Escalade de l'OTAN
Les membres de l'OTAN et de l'Union Européenne réagissent positivement à la visée Ukrainienne d'intégration de l'OTAN, y voyant une opportunité d'étendre leur influence vers l'Est et d'affaiblir encore davantage celle de la Russie en Europe de l'Est. Avec l'aide des conseillers de l'OTAN, l'armée Ukrainienne entame des réformes afin de se hisser au niveau des pré-requis de l'OTAN. Ce processus inclut des exercices militaires communs entre les Forces Ukrainiennes et celles de l'OTAN, dont certains ont lieu sur le sol Ukrainien. L'OTAN intègre également l'Ukraine à sa planification, y compris à ses programmes de collaboration pour le développement de matériels militaires.
Lorsque la Russie riposte par l'accentuation de sa pression politique et économique sur l'Ukraine, l'OTAN accélère de son côté les préparatifs destinés à intégrer l'Ukraine à l'alliance avec, notamment, de plus vastes exercices militaires conjoints. L'OTAN se tient également aux côtés de l'Ukraine au sujet du contentieux de Sébastopol, et avertit la Russie que si les Russes se maintiennent en Ukraine après mai 2017, il se rendront coupable d'une agression à l'encontre de la souveraineté de l'Ukraine.
Région du Donbass
La progression rapide et alarmante du l'influence occidentale sur la politique du gouvernement ukrainien avive une agitation politique considérable dans la partie Sud-Est de l'Ukraine, où les autorités locales sont pro-russes et la majorité de la population est d'ethnie russe. La résistance au gouvernement pro-occidental est particulièrement forte dans la région densément peuplée du Donbass, incluant les provinces de Donetsk et de Luhansk, qui partagent chacune une frontière avec la Russie.
ukraine4
En réaction à l'adhésion imminente de l'Ukraine à l'OTAN et L'UE, un parti politique séparatiste se constitue dans les régions Est de l'Ukraine, appelant à une sécession d'avec l'Ukraine et un rattachement à la Russie. Ces mouvements bénéficient à la fois d'un soutien politique et populaire, avec une population largement acquise à leurs idées. Cette sympathie de la population est alimentée par les difficultés économiques et une campagne média massive pro-russes/anti-ukrainiens. Face à l'insurrection des politiques ukrainiens, à l'hostilité des médias et l'opposition de la population à la politique nationale, le gouvernement pro-occidental d'Ukraine dépêche des forces de police depuis d'autres régions du pays afin d'y maintenir l'ordre. Le Gouvernement Ukrainien accuse le Gouvernement Russe de fomenter les désordres civils et de soutenir secrètement les mouvements séparatistes en Ukraine.
Crimée et Sébastopol
La question de l'annulation des Accords de Kharkov met la situation en Crimée dans l'impasse. Les Russes affirment qu'ils ont tous les droits pour jouir de leurs infrastructures jusqu'en 2042 et n'ont aucune intention de les quitter.
A mesure que le gouvernement de l'Ukraine agit en faveur d'une adhésion à l'OTAN, des troubles civils se développent auprès des communautés de Crimée d'affiliation russe. La situation atteint un point tel que des manifestations éclatent contre le gouvernement pro-occidental et l'OTAN, et évoluent bientôt en véritables émeutes à Sébastopol. De la même manière que pour le Donbass, le gouvernement ukrainien dépêche des forces de police afin d'aider à contenir les désordres civils.
Les Ukrainiens répondent donc en renforçant la présence policière en Crimée et spécialement à Sébastopol, les zones entourant les installations russes étant particulièrement surveillées. Les militaires russes se plaignent bientôt du harcèlement constant de la police ukrainienne. Les troubles civils atteignent bientôt une envergure critique à Sébastopol et le gouvernement Ukrainien déploie alors des forces militaires et paramilitaires dans le Sud-Ukraine et la Crimée. Des couvre-feux sont imposés. Tandis que la date butoir pour l'évacuation approche inexorablement à mesure que s'écoule le printemps 2017, les Russes ne montrent toujours aucun signe de vouloir partir.
un incident critique
L'étincelle qui met le feu au poudre se produit à Sébastopol. La loi martiale est adoptée à dans la ville après qu'une manifestation pro-russe ait dégénéré en vaste émeute. Dans la confusion qui s'en suit, les forces russes et ukrainiennes s'affrontent au cours d'une fusillade qui provoque plusieurs morts et de nombreux blessés.
En réaction, l'opposition au gouvernement atteint le stade de rébellion pure et simple en Sud-Ukraine lorsque les séparatistes de la Région du Donbass et les politiques de Crimée sollicitent formellement que l'armée russe assure leur sécurité. La Russie répond à la demande en exigeant que les forces Ukrainiennes évacuent les Régions du Donbass et de Crimée dans un délai d'une semaine, de sorte que l'armée Russe puisse assurer leur sécurité. La flotte russe stationnée à Sébastopol quitte le port et rejoint une imposante escorte aéronavale destinée à épauler des navires chargés de troupes de « sécurité » qui font route de Novorossiysk vers Sébastopol. En réaction, les ukrainiens font le blocus de Sébastopol.
Par une nuit sombre de mai 2017, les forces russes franchissent la frontière Ukrainienne de la Région du Donbass, tandis que l'infanterie de marine Russe de déploie hors deson casernement de Sébastopol.
les objectifs de la Russie
L'objectif de la Russie est de s'emparer de la Crimée ainsi que du Sud-Est de l'Ukraine afin, soit de les annexer, soit d'y installer un gouvernement fantoche acquis à la Russie. La réussite de cette objectif châtiera ostensiblement l'Ukraine pour son adhésion à l'OTAN, constituera une zone tampon entre la zone d'influence de l'OTAN et la frontière Russe, permettra de maintenir l'accès de la Russie à la Mer Noire et à la base de Sébastopol et renforcera le prestige de la Russie en tant que défenseur de ses terres et de son peuple.
Le plan de la Russie est d'expédier une force prétendue humanitaire/de maintien de la paix dans les région du Donbass et de Crimée, avec l'intention affichée de rétablir la paix. Dans le meilleur des cas, les Russes escomptent que les Ukrainiens cèdent sans coup férir le territoire, mais ils sont prêts à évacuer les Ukrainiens manu militari si c'est nécessaire. Dans le pire des cas, les Russes sont conscient qu'ils leur faudra peut-être exercer une très lourde pression sur les principales villes d'Ukraine afin de les forcer à plier. Ce scénario du « pire », qui implique également un risque élevé d'implication de l'OTAN, est à peine envisagé par le gouvernement Russe qui pense que les Ukrainiens fileront profil bas après une démonstration de la puissance militaire de la Russie (Je suis certain que nous pouvons tous nous rappeler d'au moins une demi-douzaine de conflits épineux où des politiciens estimaient, confiants, que le combat à venir relèverait du jeu d'enfant).
PS: Cette fois, il y aura l'engagement de forces françaises (dans le jeu, pas en vrai...enfin...heu...pas encore du moins)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci beaucoup pour la traduction Carlos.

En effet Steve mentionne bien l'envoi en Ukraine de blindés français parmi ceux d'autres pays membres de l'OTAN.

Par contre ils apparaitront surement dans un futur module, puisque seuls les russes, américains et ukrainiens seront présents dans le jeu de base.

source (pour les pays présents dans le jeu de base).

source (pour la présence des français - dernière phrase du message)

A suivre.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Autant j'aime bien avoir des vidéos en cours de développement de type Let's Play commenté autant pour le coup c'est vraiment trop tôt pour ce jeu. Il y a tellement de place holders et de clipping que ça véhicule une très mauvaise image du jeu. Disons que c'est à réserver aux passionnés...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a tellement de place holders et de clipping que ça véhicule une très mauvaise image du jeu. Disons que c'est à réserver aux passionnés...

C'est intéressant ce que tu dis parce qu'effectivement, je crois aussi que selon qu'on mate en curieux ou en habitué de la série, on ne prête pas du tout attention aux mêmes aspects.

Perso, mon esprit est focalisé par les quelques armes légères qu'on y trouve (dont la moitié non texturées), la poignée de véhicules (idem pour les textures), le reste étant peanut.

Tandis qu'un gus pour lequel cette vidéo constitue une première approche du jeu se fera une idée d'ensemble à partir de ça, à commencer par les uniformes allemands à la place des ricains et tous les trucs crados dont la vidéo regorge.

Juste une remarque sur le clipping...il y a de fortes chances que ça bouge peu, les derniers titres sortis (c'est à dire terminés) étant à peu près dans le même état. Les textures basses/hautes définitions sont à peu près tout le temps affichées légèrement à retardement lorsqu'on déplace la caméra.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Polygon vient de mettre en ligne un article sur leur interview de l’équipe de Battlefront à propos du prochain jeu de CM contemporain : Black Sea.

Après avoir abordé leur prédiction de futurs conflits contemporains qui même s'ils restent uchroniques dans la forme ne sont pas loin de la réalité dans le fond, on y apprend que le matériel actuel aussi bien US que russe et ukrainien sera modélisé. Que des modules basés sur d'autres équipement ukrainien ou US mais aussi de forces tiers de l'OTAN verront le jour.

La suite (en anglais) derrière ce lien.

01.0.0_cinema_960.0.jpg


Ce message a été promu en article

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est intéressant tout ça mais j'espère qu'ils reviendront sur des guerres passées et en particulier les guerres mondiales.

Oui, évidemment.

Un "Ardennes" (jusqu'à la fin de la guerre à l'ouest) est déjà prévu, de même que des opus pour couvrir la totalité du Front de l'Est (un par année de guerre)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour un premier aperçu in-game, il y a cette vidéo sur Youtube.

Evidemment c'est très primaire à l'heure actuelle.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour les joueurs de Shock Force n’ayant jamais testé les versions WW2 du CM2x, voici sur le site de Battlefront une liste des nouvelles fonctionnalités du jeu en version 3.0 dont vous pourrez bénéficier en jouant à Black Sea : Battlefront.

Même si les objets 3D ne semblent pas avoir beaucoup évolués, les différences sont multiples et ailleurs.

stryker-mortar_tn.png

J'en profite pour vous signaler la sortie du jeu Combat Mission Black Sea depuis le 30 janvier 2015.

Il vous en coutera USD 55 en téléchargement pour la version PC et/ou MacOS. Et bien plus si vous choisissez l'envoi d'une version sur CD/DVD.

Une démo gratuite est en cours de développement et sera proposée au téléchargement bientôt.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour Carlos,

Sachant que tu passes de temps en temps sur ce forum (et pour ne pas polluer les commentaires de CM.fr), j'écris ici mes observations.

Donc j'aimerais savoir si un AAR (vidéo ou par captures d'écran) est prévu pour le premier tour du tournoi Black Mamba ? Histoire d'attirer du chaland/acheteur indécis.

Et par rapport à CMSF, hormis les modifications esthétiques et techniques du moteur de jeu, ce nouvel opus apporte t il beaucoup de changements dans la façon tactique d’appréhender les rencontres ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Sortie du patch 1.01 pour Black Sea (PC et Mac), version compatible avec les sauvegardes précédentes.

Sachant que tu passes de temps en temps sur ce forum (et pour ne pas polluer les commentaires de CM.fr), j'écris ici mes observations.

Donc j'aimerais savoir si un AAR (vidéo ou par captures d'écran) est prévu pour le premier tour du tournoi Black Mamba ? Histoire d'attirer du chaland/acheteur indécis.

Et par rapport à CMSF, hormis les modifications esthétiques et techniques du moteur de jeu, ce nouvel opus apporte t il beaucoup de changements dans la façon tactique d’appréhender les rencontres ?

@Crom: Ce genre d'observation /question n'est pas polluant (j'vais vérifier, mais je crois qu'on ne me l'avait pas encore sortie celle là :P ).

(Ya eu des rumeurs de chaude-pisse là bas, mais infondées. Sérieux.........Enfin bon...on a depuis interdit le touche-pipi dans les sections du blog les moins éclairées et mis un désinfectant en page d'accueil. C'est résolu depuis, juré. :ph34r: )

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je te laisse le choix des armes.

Actuellement on s'asticote sur Gauntlets Crossed avec Rekka.

Sinon utilises tu CM Helper ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je te propose "Ambush"...quel camp te dirait ? :)

Non, pas CM Helper, mais bien Dropbox par contre (ce qui, vu de ton côté, reviens exactement au même :) )

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


×
×
  • Create New...